Jobs for a growing European quantum ecosystem

A joint initiative by France and the Netherlands

Ingénieur.e – Nouveaux matériaux pour l’imagerie en moyen infrarouge (H/F) STAGE

Thales
Thales
Employment Types:
Full-time
Compensation:
USD per year
Posted on:
02/15/2022

QUI SOMMES-NOUS ?

Situé sur le campus de l’École polytechnique, au cœur du pôle scientifique et technologique d’envergure mondiale de Paris-Saclay, le site de Palaiseau regroupe les activités de Thales Research & Technology (TRT), le centre de recherche du Groupe, et de ThereSIS (THALES European REsearch center for Security & Information Systems) au service des activités mondiales du Groupe. Grâce à une politique de partenariat proactive avec le monde académique et un réseau international d’entreprises innovantes, nos équipes de recherche de TRT développent des technologies de rupture et celles de ThereSIS sont dédiées à la sécurisation des systèmes d’information, à l’ingénierie des systèmes complexes et aux technologies innovantes de la transformation numérique afin d’obtenir rapidement des résultats répondant à des demandes opérationnelles concrètes.

Dans ce cadre nous recherchons un.e :

Ingénieur.e – Nouveaux matériaux pour l’imagerie en moyen infrarouge (H/F)

STAGE de 6 mois à partir de mars 2022 Basé(e) à Palaiseau (91)

QUI ETES-VOUS ?

  • Etudiant.e en école d’Ingénieur.e ou formation équivalente vous préparez un Master 2 ?
  • Votre formation vous a permis d’acquérir des compétences dans les domaines suivants :
  • Théorie et simulation
  • Physique des semi-conducteurs
  • Programmation orientée objet
  • Transport électronique
  • Physique infrarouge
  • Vous faites preuve de curiosité et de rigueur intellectuelle ce qui vous pousse à effectuer votre stage en recherche ?
  • Vous êtes à l’aise en anglais et de ce fait justifiez d’un niveau B2 ?

Vous vous reconnaissez ? Alors découvrez vite vos futures missions :)

CE QUE NOUS POUVONS ACCOMPLIR ENSEMBLE :

Le développement des véhicules autonomes, des drones et le niveau croissant de connectivité engendrent un besoin important en transmission de données haut débit. Les communications optiques en espace libre sont donc proposées depuis peu sur de nombreuses plateformes satellites afin de dépasser les limites fondamentales du produit portée / bande passante auxquelles les communications radiofréquences sont confrontées. Elles sont proposées en complément des communications fibrées en remplaçant la fibre optique par un télescope. Pour ce faire, les Lasers émettant à une longueur d’onde de 1,5µm offrent à la fois puissance et sécurité oculaire. Ils sont donc des composants de choix pour télémètres, Lidar pour voiture autonome et communication optique en espace libre à longue distance et haut débit.

Ce type de laser est fabriqué sur la base d’une structure multicouche épitaxiée sur substrat de phosphure d’indium InP. Le cœur du dispositif est une jonction p-n de part et d’autre de puits quantiques où a lieu l’émission spontanée lorsque l’inversion de population est obtenue par pompage électrique. Différentes compositions d’alliage peuvent être employés pour obtenir une émission à 1,5 µm. Afin d’effectuer le meilleur choix de composition et d’épaisseur un outil de simulation est nécessaire pour anticiper sur les performances du composant.

L’objet de votre stage sera de développer un outil de simulation permettant d’anticiper le comportement Laser de différents multi-puits quantique, à travers l’efficacité de conversion électrique en puissance optique ainsi que leur comportement en température. Pour ce faire, nous utiliserons un modèle K.P permettant de prédire les niveaux d’énergie et les interactions électron- photon dans le puits quantique. Ce premier niveau de modélisation sera incorporé dans un outil de transport électronique permettant de prédire les caractéristiques courant-tension et puissance-courant du laser en température.

Dans ce contexte vos missions seront les suivantes :

  • Vous serez impliqué dans toutes les étapes permettant d’obtenir un bon outil numérique, en commençant par la physique sous-jacente et l’algorithmie. La programmation sera basée sur un code orienté objet (c++).
  • Vous devrez décider de la définition de l’algorithme, de l’architecture des objets, de l’interface utilisateur codée sous python.
  • Vous serez également familiarisé avec les outils génériques et professionnels tels que la gestion de version git ou le correcteur gbd...

Les simulations seront finalement confrontées aux résultats expérimentaux afin de valider le modèle physique choisi.

Votre stage peut être poursuivi par une thèse orienté sur l’expertise matériau à la fois en termes de théorie et de simulation mais aussi de croissance épitaxiale.

Les sujets traités seront la conception et l’optimisation du matériau absorbant au moyen d’outil de simulation k.p. Les simulations et analyses physiques de bande de structure seront réalisées an parallèle avec les essais de croissance épitaxiale par croissance par jet moléculaire (EJM) de manière à vérifier le caractère manufacturable de l’architecture.

Ce travail sera réparti entre code de développement et simulations numériques, transport électronique et caractérisation expérimentale des composants réalisés.

Tous nos stages sont conventionnés et soumis à une gratification dont le montant est déterminé selon votre niveau d’études.

See more positions at Thales
We only use strictly necessary, first-party cookies on this job board. These are cookies that are necessary to deliver this service to you, or are necessary for Quantum Delta NL to understand how it is being used. Read our Cookie Policy.